Egalité Professionnelle femmes hommes

Les indicateurs

Dans un secteur où les emplois féminins sont plutôt concentrés sur les postes de vente et d’encaissement, nous avons à cœur d’intégrer de plus en plus de femmes sur tout type de poste et de soutenir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les résultats des index égalités H/F publiés en Mars 2022 pour les différentes sociétés sont les suivants :

 

 

Les objectifs de progression pour l'UES GFDDV 

 

Pour chaque indicateur n’ayant pas atteint la note maximale, des objectifs de progression sont fixés afin de permettre d'assurer le respect des dispositions relatives à l'égalité de rémunération prévues à l'article L. 3221-2 du code du travail.

Pour l’UES GFDDV, ces objectifs sont ceux résultant de l’accord du 17 Mars 2022.

 

Publication/communication

Ces objectifs de progression doivent :

  • Etre publiés sur le site internet de l'entreprise lorsqu'il en existe un, sur la même page que le niveau de résultat et les résultats mentionnés à l'article D. 1142-4 du code du travail
  • Etre communiqué au CSE dans la BDESE
  • Etre communiqué au ministère du travail par télédéclaration sur Index Egapro

 

Indicateur 1 : Ecarts de rémunération 39/40

 

A l’embauche, les sociétés de l’UES garantissent une classification et une rémunération identiques entre les femmes et les hommes, pour un même poste de travail et pour un niveau de responsabilité, de formation ainsi que d’expérience professionnelle équivalent.

Les sociétés de l’UES réaffirment également leur volonté d’accompagner les évolutions de carrière et de rémunération de l’ensemble de leurs salariés sans distinction de sexe.

Ainsi, lors des augmentations individuelles, il sera rappelé aux Responsables hiérarchiques les obligations légales en matière d’égalité salariale entre les femmes et les hommes de l’entreprise.

Afin de pallier les éventuels écarts qui seraient constatés lors de la mise en œuvre de la politique salariale annuelle, les sociétés de l’UES s’engagent à assurer une traçabilité des mesures prises dans ce cadre et d’en faire une restitution lors de la négociation annuelle sur les salaires.

 

Indicateur 3 : Ecarts de promotions 10/15

 

L’accès des femmes à la formation professionnelle constitue un élément déterminant pour leur assurer une réelle égalité de traitement et d’assurer une évolution de leur qualification et dans le déroulement de leur carrière.

Les sociétés de l’UES veilleront à ce que l’accès à la formation professionnelle soit identique entre les femmes et les hommes.

A cette fin, elle s’assurera que les moyens de formation apportés aux femmes et aux hommes soient identiques, notamment en ce qui concerne le développement des compétences professionnelles de chacun ou l’adaptation aux évolutions de l’entreprise.

 

 

Indicateur 5 : Nombre de salariés du sexe sous représenté parmi les 10 plus haute rémunération 0/10

 

La formation professionnelle doit servir à promouvoir la mixité des emplois afin de maintenir les conditions d’une bonne polyvalence permettant l’accès des femmes au plus grand nombre d’emplois et notamment les emplois à responsabilité.

A ce titre, les sociétés de l’UES veilleront à mettre en place des actions de formation susceptibles d’attirer des salarié(e)s dans des métiers traditionnellement occupés par le sexe opposé.